fbpx
Article

Le numérique en période de confinement

Bien heureux sont les cabinets et les entreprises qui avaient déjà entamé leur transformation digitale. En effet, en dépit de la crise sanitaire, ils ont continué à travailler quasiment de la même manière, non sans contraintes (gestion de la vie familiale, débit de la connexion, etc…) imposées par les conditions du confinement en cette période de pandémie.

L’accélération de la transformation du numérique

La crise du COVID-19 aura permis d’accélérer la transformation numérique des entreprises et des cabinets, notamment grâce aux flux constants de connexion qui a permis la continuité des services. Dans un contexte d’arrêt total et de confinement, ils ont dû comprendre à leurs dépens l’importance et l’urgence d’intégrer le numérique pour avoir la possibilité de poursuivre une activité à distance. Les chiffres sont édifiants, l’utilisation de la vidéoconférence a crû de 37 % en France, et le secteur e-commerce a, quant à lui, vu arriver 2 millions et demi de nouveaux clients en quelques jours.

Les organisations n’ont eu d’autre choix que de s’adapter en un temps record au télétravail. Elles ont dû modifier leur mode d’organisation et intégrer des outils digitaux pour permettre la possibilité de maintenir le travail à distance, que ce soit dans le cadre de l’organisation du travail avec les collaborateurs ou dans la relation client. Elles ont quasiment du jour au lendemain, au moyen d’efforts colossaux dans un contexte de contrainte, mis en place de nouveaux modes d’organisation pour maintenir l’activité à distance. Alors, imaginons leur potentiel dans une période choisie !

Une adaptation à tous les niveaux

Ils ont réussi à s’adapter à des modes de management à distance, et même parfois à les découvrir, sans oublier la transformation de la relation client qu’il faut maintenir aux outils de visioconférence. Le télétravail aura permis de casser les barrières du digital dans les entreprises. Les nouveaux modes d’organisation augmentent de facto la surface d’exposition aux cyberattaques.

Dans ce contexte très particulier, l’opportunisme des cybercriminels a entraîné un fort accroissement des cyberattaques, ce qui nécessite des mesures supplémentaires pour sécuriser l’environnement du télétravail.

La période subie du confinement aura manifestement contribué à l’accélération de l’usage du numérique au sein des cabinets d’expertise comptable et des entreprises.

L’accélération est telle que se pose la question de la pérennité de ce type d’organisation post crise. Les organisations vont-elles garder ce même rythme d’intégration d’innovation ? Cette période sera t-elle salutaire pour ancrer la transformation digitale ? Vont-elles en profiter pour trans- former la relation client ?

La crainte serait de ne pas mettre à profit les efforts consacrés pendant le confinement pour poursuivre la transformation numérique et intégrer la culture du changement. La transformation digitale n’est pas une simple question d’intégration d’outils digitaux dans les organisations, c’est bel et bien une question de changement de paradigme et de culture numérique.

Un premier pas aura été franchi par une majorité de cabinets et entre- prises n’ayant eu d’autre choix que de s’adapter à la situation, dans l’objectif d’assurer une continuité de services aux entreprises clientes. L’enjeu majeur pour toutes les organisations est de poursuivre la transformation numérique, d’intégrer le digital dans la stratégie, d’inculquer une culture de l’innovation, de revoir et consolider les process internes afin de s’adapter aux nouveaux modes d’organisation et nouvelles pratiques managériales. Nul doute que les entreprises et les cabinets, qui ont d’ores et déjà perçu les bénéfices des apports du numérique tant en termes de gain de temps par la visioconférence et les outils collaboratifs, qu’en efficacité et productivité générées par le télétravail et la dématérialisation des échanges avec le client, vont poursuivre leur transformation digitale et repenser leur stratégie.

Leave a Reply